Parution : M. Wood, Spiritualité et pouvoir

La parution le 26 mai 2021 du livre de Matthew Wood, Spiritualité et pouvoir. Les ambiguïtés de l’autorité religieuse, est une des réalisations issues du travail de l’équipe du programme “Agenda pour une sociologie critique des religions”.

Il s’agit d’une sélection de textes écrits par notre collègue anglais M. Wood, traduits en français par Juliette Galonnier (ainsi que par Gabrielle Angey pour un chapitre). Véronique Altglas, Philippe Gonzalez et moi avons sélectionné et édité ces textes. J’ai également écrit l’introduction du livre.

À partir de plusieurs terrains d’enquête religieux –  notamment les mouvements “New Age” et le méthodisme londonien – M. Wood a construit une sociologie de l’autorité qui éclaire à la fois les conditions concrètes d’une individualisation du religieux, de la sécularisation en Angleterre et du “retour du religieux” dans l’espace public (par le biais de politiques néolibérales de contractualisation entre pouvoirs publics et acteurs religieux).

Les pratiques religieuses contemporaines, marquées à la fois par l’individualisation, le déclin de l’institution et l’essor de nouvelles «spiritualités», peuvent sembler à première vue évacuer les enjeux de pouvoir et d’autorité, au profit de sociabilités moins contraignantes centrées sur l’émancipation personnelle. Matthew Wood invite à réexaminer cette question du pouvoir afin de réinscrire pleinement le fait religieux dans son contexte social. Il nous montre que si les formes de l’autorité évoluent, celle-ci ne disparaît pas pour autant. Un ensemble de rapports sociaux de pouvoir structurent toujours la vie religieuse, dont la sociologie doit rendre compte afin d’éclairer les transformations en cours au sein des sociétés néolibérales.

Ces réflexions dessinent les contours d’une sociologie des religions plus ouverte sur les débats théoriques qui traversent aujourd’hui les sciences sociales, afin de repenser les relations entre religion, classes sociales, ethnicité et sécularisation.